Hêtre : caractéristiques techniques & usagesfeuillus

Aspect

Aubier : non distinct Bois parfait : blanchâtre à brun très pâle Fil : droit à peu ondulé Grain : fin

Durabilité naturelle

Champignons : 5 - Non durable Insectes de bois sec : D - Durable Termites : S - Sensible Classe d'emploi avec traitement : Classe 1, Classe 2, Classe 3.1, Classe 3.2, Classe 4

Propriétés mécaniques

Module d’élasticité longitudinal : 14 300 Mpa Contrainte à la rupture en flexion : 107 Mpa Contrainte à la rupture en compression : 58 Mpa

Imprégnabilité

Duramen : 1 - Imprégnable Aubier : 1 - Imprégnable

Usinage, mise en oeuvre et façonnage

Séchage : plutôt lent – assez difficile notamment lorsque le bois est nerveux, ce qui est fréquent dans l’ouest breton. Sciage : sans difficulté mais puissance nécessaire pour les hêtres durs Profilage : sans difficulté particulière Collage : facile avec une forte pression de serrage Finition : prise de teinte uniforme

Bon à savoir

FOCUS sur … le traitement haute température (tht)
Le traitement par haute température des bois est une technologie qui offre une nouvelle voie de valorisation pour le hêtre.
Grâce à ce procédé, le bois acquiert une couleur chocolatée très esthétique et apporte une réponse en intérieur pour palier la problématique des bois tropicaux. La photo ci-dessus de banc en est une illustration.

Usage & qualité du bois en Bretagne

En Bretagne, seule 5 % de la surface forestière en hêtre est en futaie. Ces bois en majorité situés dans le sud est de la région sont de bonne qualité et peuvent être valorisés en menuiserie intérieure, parquet, plan de travail… On retrouve cette qualité de bois dans les régions limitrophes ce qui explique qu’un grand nombre de scieurs s’approvisionnent aussi en Normandie et Pays de la Loire.


Les 95% restant sont des bois issus de taillis sous futaie. Soumis à des à-coups de sylviculture, ces peuplements produisent des bois très nerveux de qualité inférieure. En Bretagne, le hêtre souffre comme dans d’autres régions d’un marché au ralenti. Cette situation peu propice a amené les propriétaires à conserver leurs arbres sur pied faute de débouchés. Les peuplements vieillissants sont souvent touchés par le cœur rouge du hêtre qui est la résultante d’un début d’attaque de champignons. Le bois devient plus cassant et perd sa facilité d’imprégnation.


Les débouchés pour ces bois sont le chauffage ainsi que les cales à palettes.

Disponibilité en bois d'oeuvre en Bretagne

Hêtre

Où s'approvisionner en Hêtre ?

Où s’approvisionner en Châtaignier en Bretagne ?

Côtes d'Armor

22120 QUESSOY
22490 PLOUËR-SUR-RANCE
22410 LANTIC
22800 PLAINE-HAUTE

Ille et Vilaine

35220 CHÂTEAUBOURG
35850 PARTHENAY-DE-BRETAGNE
35133 SAINT-SAUVEUR-DES-LANDES
35460 SAINT-OUEN-LA-ROUËRIE
35550 LOHÉAC
35133 JAVENÉ
35150 AMANLIS

Morbihan

56460 SÉRENT