Mélèze : caractéristiques techniques & usagesrésineux

Aspect

Aubier : jaunâtre, peu épais Bois parfait : rougeâtre, veinage de bois final bien marqué Fil : droit Grain : moyen, mais variable en fonction de la vitesse de croissance

Durabilité naturelle

Champignons : 3 - 4 Moyennement à faiblement durable Insectes de bois sec : D - Durable Termites : S - Sensible Classe d'emploi sans traitement : Classe 1, Classe 2, Classe 3.1, Classe 3.2 Classe d'emploi avec traitement : Classe 1, Classe 2, Classe 3.1, Classe 3.2

Propriétés mécaniques

Module d’élasticité longitudinal : 12 500 Mpa Contrainte à la rupture en flexion : 93 Mpa Contrainte à la rupture en compression : 53 Mpa

Imprégnabilité

Duramen : 4 - Non imprégnable Aubier : 2 - Moyennement imprégnable

Usinage, mise en oeuvre et façonnage

Séchage : assez à moyennement rapide, relativement facile Sciage : possibilité d’encrassement avec la résine, présence de nœuds durs qui peuvent sauter au sciage Profilage : sans difficulté particulière Collage : de préférence avec des colles alcalines, à solvant ou résorcine. N’encoller que des surfaces fraîchement rabotées ou poncées. Finition : sans difficultés particulières mais risques d’exsudation de résine.


NB : information sur la base de la durabilité du mélèze alpin. Aucune information, n’est disponible à ce jour sur la durabilité du mélèze de plaine, probablement moindre que celle du mélèze d’Europe mais très intéressante au dire des scieurs bretons.

Bon à savoir

  • Il ne faut pas confondre les mélèzes bretons avec le mélèze d’Europe ou mélèze Alpin, essence d’altitude et de climat sec qui pousse très lentement et présente de ce fait une résistance mécanique et une durabilité accrue.
  • C’est une essence à mettre en œuvre de préférence dans son aire d’origine (haute altitude) à cause de la nervosité du bois..

Usage & qualité du bois en Bretagne

On trouve en Bretagne deux variétés de mélèze : le mélèze du Japon, et le mélèze hybride : croisement entre le mélèze du Japon et le Mélèze d’Europe.


Introduit dans les années 1945, le mélèze du Japon a récemment fait place au mélèze hybride plus souple au plan climatique.


Les peuplements de mélèze du Japon en Bretagne sont de qualité moyenne. Faute d’une sylviculture très dynamique, les bois ont eu une croissance bridée. Conduite correctement, cette essence produit des bois destinés à la charpente ou à la menuiserie fine.


Le bois de mélèze hybride est quant à lui apprécié en charpente pour ses propriétés mécaniques et prisé en menuiserie en raison de son grain fin. Sa couleur rosée chaleureuse et à son veinage marqué sont également mis à profit sous forme de lambris ou de parquet. Mais ces créneaux sont déjà bien occupés par des essences nettement plus répandues comme les différents pins dont la ressource abondante se prête mieux à la demande industrielle.


Handicapé en Bretagne par sa faible représentativité, il pourrait satisfaire des petits marchés locaux aptes à le valoriser dans la construction bois mais, dans la pratique, il est orienté vers des débouchés qui le sous-emploient.

Disponibilité en bois d'oeuvre en Bretagne

Mélèze

Où s'approvisionner en Mélèze ?

Où s’approvisionner en meleze en Bretagne ?

Côtes d'Armor

22230 MERDRIGNAC

Finistère

29410 LE CLOÎTRE-SAINT-THÉGONNEC
29400 LANDIVISIAU
29600 PLOURIN-LES-MORLAIX
29620 LANMEUR
29610 PLOUIGNEAU
29410 GUICLAN
29440 SAINT-VOUGAY

Ille et Vilaine

35133 JAVENÉ

Morbihan

56200 SAINT-MARTIN-SUR-OUST
56460 SÉRENT
56330 CAMORS